1 volcans

Troisième partie ( 2a )

 

2) Les innovations indispensables


a) La sismologie

 

 

 

La chambre magmatique subit des pressions qui exercent des forces sur les roches au dessus et engendrent des secousses sismiques. Les ondes sismiques sont aussi provoquées par la remontée du magma, qui se frayent un passage entre les roches qui l'empêche de remonter. Ces secousses sont généralement d'une faible ampleur et ne sont pas perçues par la population environnante d'où l'emploi des sismographes. Les sismomètres enregistrent les ondes sismiques provoquées par la remontée du magma de sorte que les volcanologues puissent établir une base de données. Celle-ci est étayée par d'autres stations sismiques afin de donner un ensemble cohérent d'informations relatives au volcan. Une station sismique est constituée d'un sismographe, d'un poste radio, et est alimentée par une station solaire. Dès que toutes les informations sont rassemblées, on peut déterminer la position de l'épicentre et de l'hypocentre (point de départ de la rupture sismique sur une faille) de la secousse. Ces données permettent aux volcanologues de suivre la progression du magma sous le volcan, sa vitesse et sa direction. On peut donc savoir quand et où le magma va arriver à la surface.

Il est prépondérant, de surveiller la sismicité de tout volcan actif afin de pouvoir prévoir les éruptions. De ce fait, trois sismographes sont nécessaires pour détecter la provenance du magma et sa direction. Actuellement, 10 sismographes détectent en permanence les moindres vibrations du Vésuve pour éviter la surprise des populations en cas d'éruption dévastatrice.

      Exemple de relevé sismique enregistré par une station installée sur le Redoubt (Alaska) lors de lÂ’éruption de décembre 1989

( source : http://tpe-volcans-vesuve.voila.net/methodeprevention.htm )

 

 


 

 

                                          <  Précédent           Suivant  >

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×